30 déc. 2014

[EN DIRECT DE LA PLACE FERRERO] De l'influence de la couche de neige sur la délinquance

Les promenades dans la neige sont faites pour se détendre. Le blanc manteau et son acoustique étouffée sont propices à la réflexion pour Mamie-Noëlle BiguinePointNet et son adjoint aux tasers, Philou-Gueubeul BriseNoix. Dimanche matin, alors que tous deux patrouillaient à bord de leur 4x4 pour s'assurer que les services de la voirie faisaient bien leur boulot et déneigeaient correctement les rues de la cité des Pinces, une idée lumineuse leur est apparue...

Une conjonction de coordination

"Il y a eu un ensemble de choses, d'abord l'émission de tailai sur l'immigration et la délinquance à Audinliard, la dernière réunion de quartier sur le faubourg de Bzak et puis ce calme dominical si blanc, si pur de ce matin-là ! " s'émeut le titulaire de la délégation à la Securitate et aux FJT.

Certes, l'idée est d'une simplicité si frappante que nos édiles ont failli en louper l'heure de la messe, n'empêche qu'il fallait y penser : "Quand on a vu que la place Ferrero était déserte, que tous les commerces suspects que vous connaissez comme moi étaient restés clos et que personne ne descendait du quartier de la Petite-Taule Land, on a compris que c'était à cause de la neige. On a alors repensé à l'émission de tailai où l'on voit mon immonde prédécesseur Djack Kaillasse déambuler dans la neige par -40° avec ce gauchiste de journaliste à chapeau, et s'émerveiller du calme ambiant !"

Un regard, une idée

Alors quand Philou-Gueubeul et Mamie-Noëlle se sont regardés, l'idée a fusé. Pour garantir une tranquillité durable et tendre vers un plus grand sentiment de sécurité, des canons à neige seront installés place Ferrero dès la fin de l'hiver. En enneigeant la place toute l'année, le calme régnera, personne ne viendra stagner et faire commerce de matières illégales. En plus, cette couche neigeuse deviendra vite une attraction touristique et surtout une belle mise en bouche pour l'an prochain avec, rappelons-le, le marché de Noël qui durera toute l'année.


Opposition soufflée

Ce qui reste de l'opposition s'est exprimé ce matin au café des Sports par la bouche de Pierrick Mumm : "Putain, y sont trop forts en face... On n'y aurait jamais pensé, vu que Djack, c'était pas son truc de faire le tour de la ville pour voir si c'était déneigé ; tu parles, on l'a bien vu à la tailai, au lieu de ça il préférait faire des boules de neige avec les d'jeunes du tiécar à l'arrêt de bus, le con, putain..." a-t-il déclaré, ponctuant ainsi son quatrième schnaps (davantage de réactions dans nos prochaines éditions — ou pas).


de notre stagiaire senior en journaloperies,
Enrico Prolalli

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire