16 déc. 2014

[Aoûting de décembre] Après Florent Filaupot, Martial Boursin victime du journal "Gloseur"

« C'est une atteinte in-ac-cep-table à ma vie privée. J'ai donc décidé de porter plainte contre la rédaction de Gloseur et demande à ce titre la somme de 300 000 €, parce qu'avec 300 000 €, tout devient tout de suite plus acceptable ».

Martial Boursin ne décolère pas. Il a en effet été « paparazzé » à l'aéroport de Bale-sur-Flouze, la semaine dernière, au bras du représentant du patronat local. Destination l'île de Bottée, ses plages et son divin maquis.

« On s'est rencontré à un congrès du Medef et ça a tout de suite été le coup de foudre » explique le sénateur socialisse. « Ici, on fait semblant de s'engueuler pour donner le change, mais maintenant on va bien être obligés de l'assumer ».

Coup de foutre au Medef

Pour ses amis, sa famille, Martial Boursin sait que la nouvelle va provoquer un choc. « Mais je me sens soulagé, je n'en pouvais plus de faire semblant. Les gros types qui gueulent dans les mégaphones, les odeurs de merguez dans les manifs ... c'était devenu un vrai supplice. J'ai toujours été attiré par la promiscuité [ndlr : le sénateur-maire veut sans doute parler de "proximité" ; il a toujours aimé les mots de 4 syllabes, mais parfois il les confond...] des mecs de droite. L'argent, ça m'excite, j'y peux rien ».

Il faut dire que la rumeur bruissait dans le microcosme, depuis l'apparition de l'élu au concert de Michel Sardouille. La rédaction de LePh adresse donc tous ses vœux de bonheur au couple — ou pas.

Moshe Troumann alias K-pote

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire